Publié le mardi  7 novembre 2006 à 10h47
Par La Rédaction de Net-Iris, juristes

Face au manque d'information des voyageurs sur les nouvelles mesures destinées à renforcer la sécurité des passagers aériens, depuis le 6 novembre, les services du ministère des transports multiplient les campagnes de communication.
En effet, les passagers partant des aéroports de l'Union européenne (ainsi que de la Norvège, l'Islande et la Suisse) quelle que soit leur destination, y compris les vols intérieurs, et quelle que soit la nationalité de la compagnie aérienne, doivent se soumettre à de nouvelles exigences de contrôle (actualité du 03/11/06).
Lors des contrôles de sûreté opérés avant embarquement, les passagers doivent présenter séparément dans un seul sac en plastique transparent fermé, d'un format d'environ 20 cm sur 20 cm (type sac congélation), les flacons et tubes de 100 ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs objets, tubes, flacons, aérosols.
Devront être aussi présentés au contrôle, les médicaments liquides (type insuline, sirops…) emportés en bagage à main à bord des cabines, à condition de posséder une attestation ou une ordonnance portant son nom. Il n'y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gelules). De même, sont autorisés, les aliments liquides pour bébé. Toutefois, les agents de contrôle peuvent demander au passager qui les transporte de les goûter devant lui, ce qui implique que le contenant doit pouvoir se refermer après ouverture.
Par contre, et cela peu importe leur contenance, sont désormais interdits en bagage à main les aérosols, gels et substances pâteuses (eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants, etc.).
Pour les achats en zone duty free, ils devront obligatoirement être sécurisés dans un sac plastique transparent scellé.
Il est donc conseillé pour limiter le temps d'attente au contrôle, et ainsi éviter le retard des vols, "d'enregistrer en bagage de soute le maximum de choses et de ne conserver en bagage à main que ce qui est absolument indispensable au voyage".
De plus, lors de son passage au poste d'inspection filtrage, le passager doit présenter séparément du bagage de cabine, les ordinateurs portables et autres grands appareils électriques, mais aussi retirer et présenter, le cas échéant, sa veste et manteau.
Notons que l'aéroport de Paris a également mis en ligne sur son site internet un dépliant d'information avec des conseils pratiques.