environnement_d_un_chemin_rural Est_ce_aussi_sale_chez_ceux_qui_d_posent_leurs_ordures_dans_la_nature

 

Un dicton connu  dit que: « Tout ce qui se ressemble s’assemble », le moindre objet abandonné peut donner rapidement naissance à une décharge sauvage. « Puisque d’autres se permettent de tout laisser traîner, pourquoi, moi, me donnerais-je la peine de chercher une poubelle ? »
Les dépôts sauvages nuisent à l’image de la commune. La collectivité qui résout ce problème manifeste qu’elle « prend soin de son environnement ».C’est un des signes visibles de la citoyenneté, du respect d’autrui. La réhabilitation d’un site marginalisé par la présence de déchets permet sa réappropriation par les habitants.
Voici un inventaire à la Prévert de ce que l'on peut trouver dans la forêt et en bordure des chemins communaux: Bouteilles en plastiques, paquets de cigarettes, couches-culottes, emballages de fast-food, carcasses de bêtes, seringues, tontes de gazon, roues, cadres de vélomoteurs, bidons, bouteilles d’alcool, canettes (notamment de bière), étuis de cartouches de chasse, appareils électroménagers, matelas, bidons, d’huile de vidange, batteries, emballages de barres énergétiques (joggers, cyclistes…), bagages éventrés qui ont été volés, etc.
Beaucoup de citoyens sont sensibles à la question de la qualité du cadre de vie et de la propreté de l’environnement. Ils ont bien raison! Les raisons immédiates sont matérielles, comme les nuisances visuelles et olfactives, le risque de pullulations de rats et d’insectes. D’autres menaces sont plus insidieuses, comme le risque de pollution de l’eau et du sol. Certaines plantes indésirables arrivent avec les déchets verts.
Laisser traîner des déchets ne va peut-être pas détruire l’équilibre naturel, mais cela peut accroître le sentiment d’insécurité chez certains citoyens. La « zone » est « fréquentée par des individus dangereux ».
De plus, des élus incapables d’assurer la protection de l'environnement de notre village , situé au coeur du Massif des Trois Forêts,
et de lutter efficacement contre l'incivilité
sont-ils encore dignes de confiance ?