Thiers sur Thève le, 17 décembre 2006


ESSENTIEL, essentiel, vous avez dit essentiel ? Comme c’est essentiel !

Essentiel, mot clef de notre maire que vous avez pu lire dans la gazette d’octobre 2006 (réduite à sa plus simple expression.) L’essentiel n’est-il pas de faire paraître quelques feuillets ?

Pour le Maire, « l’essentiel » est d’avoir le nombre d’enseignants à l’école (voir même gazette). Les problèmes liés à la cantine, à la garderie ou les différents niveaux dans une même classe paraissent secondaires. Pourtant, pour lutter contre l’inégalité scolaire, ne faut-il pas d’autres moyens? Rappelons que hormis l’école, les services périscolaires sont également importants. Peu importe « l’évaporation » des élèves vers le privé ou des écoles situées sur d’autres communes !

Les élus s’interrogent-ils sur les véritables raisons de cet exode? A contrario, les habitants s’interrogent sur les quatre démissions au sein de l’équipe municipale et les «différends» qui semblent la diviser. Mais, l’essentiel, pour les élus, n’est-il pas d’empêcher la cinquième démission qui entraînerait, de facto, de nouvelles élections ?

Un maire, quatre adjoints, six conseillers. Peut-on encore parler d’équipe municipale ? Il serait de bon ton de dire « Armée mexicaine. » Presque autant de généraux que d’hommes de troupe! L’essentiel n’est-il pas d’avoir un conseil municipal comme pourrait dire le Maire ?

Sa politique est celle de l’enfermement. Les décisions importantes qui engagent l’avenir de la commune, se font sans aucune concertation avec les Thiérois. Onze personnes, sans programme, qui naviguent au gré de la préemption. En 2004, Ils découvrent le mot subvention pour l’achat d’Erika, au moment où celles-ci se tarissent du fait des nouvelles charges consécutives à la décentralisation et aux effets pervers des lois budgétaires. (voir notre dossier fiscal sur le blog)

Repérer les vrais problèmes, leur apporter des solutions concrètes, attirer de nouvelles entreprises pour faire sortir le village du marasme économique, avoir un plan de développement durable pour les décennies à venir ne semblent pas être l’essentiel pour ces élus.

Non, l’essentiel a été d’acquérir l’immeuble à rénover entièrement. Celui-ci est si grand que pour son aménagement leur imagination ne dépasse pas les deux premiers niveaux. Souvenez-vous de ce qui a été écrit dans la gazette de janvier 2005. « Le troisième quant à lui, peut rester en l’état jusqu’à ce qu’une vocation définitive lui soit trouvée…»

Leur mégalomanie nous coûte très cher. L’armée mexicaine sans stratégie, atteinte de fièvre acheteuse, conduit notre village à sa décrépitude. Par contre, que le tout à l’égout soit inexistant dans certains secteurs de Thiers sur Thève qui abritent des entreprises, que celles-ci soient desservies par des voies à peine carrossables, que le gaz de ville soit absent de notre commune (une économie d’environ 50% pour les utilisateurs), ne troublent pas nos édiles. (Voir le blog.)

Lisez-vous les comptes rendus des conseils municipaux ? Etes-vous satisfait de leur contenu? Le degré zéro de la communication communale se retrouve dans leur rédaction. Les ordres du jour, les votes nominatifs sont retranscrits dans leur intégralité, mais les synthèses proprement dites brillent par leur absence. Y-a-il une nouvelle classification des documents « le secret communal » ! Mais l’essentiel n’est-il pas d’afficher ! Pitié pour les personnes de petite taille, pour ceux qui ont des problèmes de vision et surtout pour les handicapés et les personnes âgées, car les panneaux d’affichages administratifs ne permettent pas, à une partie de la population, de s’informer correctement. Alors à quand un véritable bulletin d’informations communales ?

Lire, c’est être informé. L’information est vitale dans une démocratie.

C’est pourquoi, les membres du Collectif ont décidé de créer un blog. Il permet aux habitants, outre de s’informer, de donner leurs idées, leurs avis par des commentaires, afin que chacun soit agent actif de la démocratie participative d’opinions.

Ce blog fournit, aussi, des informations sur des sujets de la vie quotidienne, administrative, économique, politique. Pour ceux qui ont Internet, rejoignez-nous sur lechatdethiers.canalblog.com et que « le bouche à oreille fonctionne »

Votre participation au C.H.A.T., apportera une intelligence collective qui permettra de proposer une réflexion structurée à nos élus afin qu’ils puissent décider des schémas de cohérence territoriale de développement durable en accord avec la population.

Nous avons entendu certains railler le mot «actif» de notre collectif. Ses membres ont associé « habitant » et «actif» pour rappeler que tout à chacun est concerné. Actif se dit « du citoyen qui jouît des droits politiques et qui possède la vertu d’agir. »
Pour l’anecdote. Nos élus, croient recevoir des lettres anonymes ! (Voir l’ordre du jour du conseil municipal, de juin 2006 )«Point sur la lettre anonyme distribuée à l’ensemble des habitants de la commune»

Comme le dit Titi dans un dessin animé « Nom d’un chat, j’ai cru voir un gros minet! » Nous leur rappelons que Le C.H.A.T. est un collectif d’habitants du village. Pour leur culture générale, nous donnons la définition de collectif. « Qui comprend un ensemble de personnes ou de choses » Si nos lettres étaient anonymes, nous signerions : Gros Minet !

Avant de vous retrouver en 2007, le C.H.A.T. vous souhaite de passer d’agréables fêtes de fin d’année.