09 janvier 2007

Quelle perception, le maire de Thiers sur Thève a-t-il de la délinquance ?


Du 9 au 11 janvier 2007, le projet de loi sur la prévention de la délinquance est en discussion en séance publique devant le sénat. Dans quelques semaines, cette loi entrera en vigueur.

Le Maire aura de nouveaux et importants moyens juridiques à sa disposition « afin que son action soit reconnue, non seulement par les citoyens mais également par les autres institutions » (propos du Ministre de l’Intérieur.)

v Le maire animera, cordonnera la politique de la prévention de la délinquance. Il pourra être informer par le Procureur de la République des suites judiciaires données à certaines infractions commises sur le territoire communal.

v Au niveau social, le Maire disposera d’informations sur certaines familles.

v Le premier magistrat aura de nouveaux pouvoirs afin de prendre la première décision d’hospitalisation des malades mentaux. Il sera averti des sorties à l’essai des malades, des hôpitaux psychiatriques.

Dès cette année, le Maire pourra intervenir sur nos libertés et sera la clé de voûte de l’ordre social. Il est primordial que la femme ou l’homme qui exerce cette fonction soit intègre. Or, nous en sommes bien loin dans notre commune!

Plusieurs habitants actifs nous ont fait parvenir des documents, révélant les dysfonctionnements qui existent ou ont existé dans notre village. Ceux-ci ont été vérifiés et recoupés. Comme le silence est plus dangereux que la parole, et aux vues des conséquences de cette nouvelle loi, il nous semble opportun de vous informer.

Commençons par le plus important : La probité du maire de Thiers sur Thève.

En 1997, furent découvertes de nombreuses anomalies dans la gestion d’une association dont Jacky BOYELLE, maire de Thiers sur Thève, avait été administrateur et secrétaire. En novembre de la même année, il déclarait aux journalistes :

« Personnellement, je ne crois pas que des gens se soient mis de l’argent dans les poches. Je parlerais plutôt d’un manque de rigueur »

La vérité est qu’au mépris de la morale la plus élémentaire, au détriment des contribuables, puisqu’à cette époque l’ association était subventionnée, J. BOYELLE, s’est à différentes reprises « accordé des prêts pour un usage personnel » auprès de l’association du Comité d’Entraide et des Loisirs (CEL.) Il n’a, également, eu aucun scrupule à profiter du travail des bénévoles, ses amis.

Voici la triste réalité. De plus, pourquoi ceux-ci ont-ils fermé les yeux et n’ont-ils pas dénoncé ses agissements malhonnêtes ? Selon la formule consacrée, nous pourrions penser que les malversations se sont passées « à l’insu de leur plein gré »

« L’emprunt » que J. BOYELLE a reconnu envers cette association est, d’un montant, de 6 860€ (45 000.00F) A-t-il remboursé cet argent, à qui et comment? Les liquidateurs de l’association, Messieurs JEUDON adjoint au Maire, et MENERAT devraient en informer les Thièrois.

En 1997, la plainte du C.E.L. contre X n'aurait-elle pas abouti d'une certaine manière à une transaction entre le Procureur et Jacky Boyelle? S'il n’avait pas été un élu, n’aurait-il pas été poursuivi pour abus de biens sociaux ?

Touchant tous les aspects de la politique de lutte contre la délinquance, ce projet de loi entend faire du maire le pivot de la politique de prévention dans la commune et renforcer le rôle du parquet dans cette politique. Dans ces conditions, peut-on confier de tels pouvoirs au maire actuel et à ses adjoints (ils connaissent ses agissements antérieurs) ? A chacun d’entre vous d’y réfléchir. Merci de nous faire parvenir vos réactions.

« Quand on voit c’qu’on voit, qu’on entend c’qu’on entend, on a raison de penser c’qu’on pense. »

IMG

Pour les personnes qui auraient quelques difficultés pour lire le document manuscrit de Jacky Boyelle nous leur retranscrivons.

" Je soussigné, Boyelle Jacky, reconnais devoir la somme de 45.000 F, au C.E.L.

Somme que je m'engage à rembourser par mensualité.

Fait à Thiers sur Thève, le 23/10/1993"

signature: J. Boyelle

Posté par C_H_A_T à 09:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Quelle perception, le maire de Thiers sur Thève a-t-il de la délinquance ?

    SILENCE RADIO

    Silence radio
    Et dire que personne ne voulait y croire !
    La vérité fait peur ?
    Tous vos articles sur la vie passée et présente du village laissent dubitatif.
    Est on devenu sourd et aveugle à ce point où est ce tellement INCROYABLE qu'il valait mieux faire la sourde oreille.
    Je suis atterrée et en colère de tant de bassesses car il y a bien des gens qui donnent de leur temps et de leur energie pour qu'il se passe des choses dans le village.
    je sais de quoi je parle....
    Nos élus vont encore courber la tête et le dos en attendant que l'orage passe...c'est l'attitude récurrente qu'ils optent à chaque fois qu'ils se retrouvent face à une attaque, (allez assister à un conseil municipal et vous verrez )
    Moi, je parlerai plutôt de LACHETE.
    Se taire ? combien de commentaires vous arrivent CHAT ?
    A cette heure , je n'en vois aucun alors que depuis votre dernière lettre dans les boites, tout le monde en parle mais " ce ne sont pas nos affaires".
    L 'espoir fait vivre.
    Une habitante de Thiers

    Posté par une habitante, 11 janvier 2007 à 13:44 | | Répondre
  • Droit de réponse aux rumeurs!...

    Une clarification me paraît nécessaire afin d’écarter une zone d’ombre qui donne naissance aux rumeurs les plus folles. Celles-ci deviennent ulcérantes pour les habitants actifs de Thiers du collectif « Le C.H.A.T. ».

    Je démens de façon la plus formelle ces bruits persistants qui m’attribuent la paternité des articles ou billets du blog intitulé « lechatdethiers ». Ce sont, en règle générale des réflexions collectives. Leurs auteurs méritent considération car ils osent écrire ce qu’une partie de la population pense ou dit tout bas. Outre, les articles sur la vie locale, ils tentent d’apporter informations, humour aux habitants de notre village. Ils démontrent ce que devrait-être la communication à Thiers sur Thève.

    Pourquoi ne pas signer de façon individuelle ? Certains acteurs de la vie publique dans notre village peuvent en témoigner. Personne n’imagine les pressions, menaces directes ou indirectes qui peuvent être exercées. S’exprimer à découvert relève de l’exploit et de l’inconscience. Nier cette évidence, c’est avouer être très loin du terrain !… D’ailleurs, les lecteurs attentifs de ce blog ont pu constater quelques menaces écrites dans l’un des courriers de lecteur.

    Afin que ma démarche soit transparente, je me dois d’écrire que certains habitants actifs m’ont contacté afin que je participe à leurs travaux de réflexion sur le présent et le devenir du village. Peut-être, parce que j’avais conduit aux dernières élections municipales, la liste Oxygène. Je vous informe que j’ai accepté.

    Evidemment, je connais certains, membres du C.H.A.T. d’autres non. Ce collectif rassemble d’ « anciens » et « nouveaux thièrois. » Bien que je haïsse cette ségrégation, pour la compréhension de tous, je la pratiquerai cette fois-ci.

    Différents documents circulaient sous le manteau. Il m’est apparu réfléchi de mettre fin à cette situation malsaine. Aussi, je les ai validés avec d’autres acteurs thièrois, et nous les avons fait paraître dans le blog.

    A chacun de prendre ses responsabilités, (le Maire, ses adjoints, les habitants du village) et d’en mesurer les conséquences morales et politiques.


    Patrick GENTHNER

    Posté par Genthner Patrick, 16 janvier 2007 à 15:07 | | Répondre
Nouveau commentaire