collectif.habitants.thiers.theve@orange.fr mar. 16/01/2007 13:21

[Norton AntiSpat Droit de réponse aux rumeurs !

Une clarification me paraît nécessaire afin d’écarter une zone d’ombre qui donne naissance aux rumeurs les plus folles. Celles-ci deviennent ulcérantes pour les habitants actifs de Thiers du collectif « Le C.H.A.T. ».

Je démens de façon la plus formelle ces bruits persistants qui m’attribuent la paternité des articles ou billets du blog intitulé « lechatdethiers ». Ce sont, en règle générale des réflexions collectives. Leurs auteurs méritent considération car ils osent écrire ce qu’une partie de la population pense ou dit tout bas. Outre, les articles sur la vie locale, ils tentent d’apporter informations, humour aux habitants de notre village. Ils démontrent ce que devrait-être la communication à Thiers sur Thève.

Pourquoi ne pas signer de façon individuelle ? Certains acteurs de la vie publique dans notre village peuvent en témoigner. Personne n’imagine les pressions, menaces directes ou indirectes qui peuvent être exercées. S’exprimer à découvert relève de l’exploit et de l’inconscience. Nier cette évidence, c’est avouer être très loin du terrain !… D’ailleurs, les lecteurs attentifs de ce blog ont pu constater quelques menaces écrites dans l’un des courriers de lecteur.

Afin que ma démarche soit transparente, je me dois d’écrire que certains habitants actifs m’ont contacté afin que je participe à leurs travaux de réflexion sur le présent et le devenir du village. Peut-être, parce que j’avais conduit aux dernières élections municipales, la liste Oxygène. Je vous informe que j’ai accepté.

Evidemment, je connais certains, membres du C.H.A.T. d’autres non. Ce collectif rassemble d’ « anciens » et « nouveaux thièrois. » Bien que je haïsse cette ségrégation, pour la compréhension de tous, je la pratiquerai cette fois-ci.

Différents documents circulaient sous le manteau. Il m’est apparu réfléchi de mettre fin à cette situation malsaine. Aussi, je les ai validés avec d’autres acteurs thièrois, et nous les avons fait paraître dans le blog.

A chacun de prendre ses responsabilités, (le Maire, ses adjoints, les habitants du village) et d’en mesurer les conséquences morales et politiques.

Patrick GENTHNER