17 mars 2007

Le MxP4 ou l’écoute musicale interactive

Ecouter une même chanson, dans un style à chaque fois différent : c'est le principe du MxP4. L'auditeur devient le propre arrangeur du morceau qu'il a choisi.

C'est une pratique commerciale courante. Un même titre est souvent décliné dans des versions radio, remix, lounge, électrique, acoustique, etc. Mais pourquoi finalement ne pas pouvoir associer un mode à l'autre en cours d'écoute ? C'est ce que MxP4 Interactive Music s'apprête à proposer avec son format interactif éponyme, le MxP4. Son principe de fonctionnement : un système de remixage automatique.

« En studio, il n'est pas rare d'enregistrer une soixantaine de pistes pour finalement aboutir à deux pistes en stéréo. C'est très frustrant et limitatif », explique Philippe Ulrich, l'un des fondateurs de la société. « Nous avons eu l'idée d'utiliser toutes les pistes disponibles et de permettre à l'auditeur de les remixer. » Le format MxP4 permet de toutes les intégrer dans un même fichier audionumérique.

Mais le champ des possibles qu'il ouvre est bien plus vaste encore. Pour Philippe Ulrich, il était tout naturel de s'inspirer des systèmes de "samples" et de boucles. « L'idée nous est venue de découper toutes les pistes en petits morceaux et de faire travailler ces derniers ensemble », explique-t-il. « Il n'y a plus de timeline, mais un système intelligent qui va chercher des boucles compatibles d'un point de vue harmonique dans toutes les pistes. »

Ce procédé de remixage introduit une dimension interactive dans l'écoute de la musique. Une interface à base de boutons permet de passer aisément d'un style à l'autre. « Le résultat peut être très surprenant », affirme Philippe Ulrich sur la base d'essais, « plus techniques qu'artistiques », réalisés avec des standards de la chanson française.

Très peu de chances de réécouter la même chose

Cette technologie ouvre également d'immenses perspectives à l'artiste en matière de création d'univers sonores autour de ses chansons. « Nous avons validé le fait qu'il était possible d'harmoniser des briques audio en provenance de différentes pistes de manière totalement imprédictible », précise Philippe Ulrich. « On entend des choses que l'arrangeur n'avait pas du tout prévues. Bien sûr, l'artiste peut garder la main et définir lui-même le cadre de cette imprédictibilité. »

L'algorithme développé par MxP4 Interactive Music permet d'insérer un certain nombre d'éléments comme des "samples". « Libre à l'artiste de déterminer que sa musique va durer cinq minutes, dix minutes ou indéfiniment », poursuit-il. « Dans ce dernier cas, l'auditeur aura statistiquement très peu de chances de réécouter plusieurs fois la même chose. »

MxP4 Interactive Music, qui entre à peine dans sa première phase de financement, se tourne aujourd'hui vers les professionnels de la musique et les artistes pour qu'ils testent le procédé. « Il suffit de quelques heures pour créer un fichier MxP4. La technologie sera accessible sur notre site dans les jours qui viennent. Nous tendons les bras à tous les artistes intéressés », indique le cofondateur de la société.

La start-up française a de nombreux projets de R&D dans les cartons autour de ce nouveau format. « Beaucoup de gens travaillent là-dessus dans le monde, comme Umix.com. Nous nous situons un peu dans ce cadre-là. Nous commencerons à faire des annonces d'ici à quelques mois qui seront surprenantes, voire hallucinantes », promet Philippe Ulrich.

  Par Philippe ASTOR
 

 

  Publié le: 16 mars 2007 

 

 

Posté par C_H_A_T à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Le MxP4 ou l’écoute musicale interactive

Nouveau commentaire