03/04  08:14 CET

                                                               

La Cour suprême américaine affirme que l'agence nationale de protection de l'environnement, l'EPA, et l'administration Bush, ont tord de refuser de considérer les gaz à effet de serre comme des polluants. La cour suprême a rendu son verdict, après avoir été saisie sur le sujet par une douzaine d'états, des grandes villes et des associations écologistes.

Selon Dana Perino, porte-parole de la Maison Blanche, "le gouvernement précédent n'a rien fait, mais l'administration Bush va analyser les conséquences de cette décision."

David Bookbinder fait partie d'une de ces organisations qui se bat pour l'environnement : "Nous ne sommes pas crédibles aux yeux du monde, parce qu'on a rien fait, mais, rajoute-t-il, dès qu'on s'attaquera vraiment aux gaz à effet de serre, on pourra rejoindre le reste du monde à la table des négociations, et trouver une solution pour la planète".

Cette décision, une victoire pour les écologistes, intervient alors qu'à Bruxelles sont réunis des experts internationaux sur le climat. Des experts qui une fois de plus stigmatisent les plus gros pollueurs, les Etats-Unis, mais aussi l'Australie, qui n'ont pas ratifié le protocole de Kyoto.