07 avril 2007

Amiens, la méconnue

mardi 3 avril 2007, par  Valérie Le Boudec
imprimer article

Etrange comme les idées reçues pèsent sur certaines villes. Pour beaucoup Amiens est une ville triste du Nord de l’Ile-de-France, coinçée entre Paris et Lille. Halte aux jugements hâtifs : la capitale picarde mérite le détour.

Célèbre d’abord pour sa cathédrale gothique (sa construction a démarré en 1220), Amiens est toujours restée une ville relativement discrète. Néanmoins, son centre ville est en pleine rénovation, la piétonisation est largement entamée, des animations spécifiques, comme le marché de Noël, attirent des touristes français, mais également du Nord de l’Europe. Car le chef lieu de la Picardie ne manque pas de charme. Le quartier central, autour de la cathédrale, a connu pas mal de réaménagement et se visite à pied, en toute tranquillité désormais. Il faut en profiter pour flâner devant les boutiques, et se rendre compte de la diversité des enseignes.

Horloge Dewailly et tour Perret

On s’arrête devant l’horloge Dewailly, petite curiosité locale, on fait une halte par les halles, puis on remonte la grande rue piétonne centrale en direction de la fameuse tour Perret. , qui constitue un édifice insolite et symbolique Construite après guerre, elle était, à l’époque, le plus haut gratte-ciel d’Europe, avec ses 104 mètres et ses 30 étages.

Hortillonnages

Un tour au beffroi, classé patrimoine de l’Unesco depuis juillet 2005, et à la maison Jules Verne. L’auteur de Michel Strogoff a vécu dans la ville de 1882 à 1900. Il a d’ailleurs donné son nom à un cirque, situé place Longueville. A ne surtout pas manquer : la visite des hortillonnages, les célèbres jardins flottants qui s’étendent sur 300 hectares. Ils se découvrent à pied, ou en barque traditionnelle à cornet. Un marché sur l’eau est d’ailleurs traditionnellement organisé le 17 juin pour faire revivre la tradition maraîchère du XIXe siècle, à l’occasion de la fête de la ville. Les hortillons (maraîchers des hortillonnages) se parent du costume traditionnel et descendent la Somme dans les fameuses barques traditionnelles, chargées de légumes, de fruits et de fleurs. Ils accostent et installent leurs étals place Parmentier.

Les marionnettes : une tradition qui perdure

Autre curiosité, la tradition des marionnettes, du 15 juillet au 21 août. Ches Cabotans d’Amiens proposent des spectacles traditionnelles picardes, avec des marionnettes à tringle et à fils . Sans compter le spectacle gratuit "Amiens la cathédrale en couleurs" qui illumine l’édifice du 15 juin au 17 septembre et du 1er décembre au 1er janvier. Quarante-cinq minutes de toute beauté. Et si vous êtes un amateur de vieux objets, de brocante ou vide-grenier, ne manquez pas les fameuses réderies d’Amiens qui ont lieu deux fois par an : les 29 avril et 7 octobre pour l’année 2007. Plus de 2 000 exposants font le déplacement et dès 6 heures du matin la ville est en proie à une activité fébrile. La réderie d’automne est d’ailleurs précédée par la nuit blanche, le samedi 6 octobre. Vous aurez tout le temps de déguster le plat local : la ficelle picarde, et de goûter au gâteau battu et à quelques macarons d’Amiens.

Crédits photos : Marionnettes : Chez Cabotans d’Amiens Hortillonnage et gâteau battu : somme-tourisme.com

source YouVox Voyage

Posté par C_H_A_T à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Amiens, la méconnue

Nouveau commentaire