10 avril 2007

"je le voyais déjà..."

Alors que la scierie est entrain de disparaître ainsi que ses silos de sciure, il paraît important de faire le point sur le projet d’urbanisme des élus de Thiers sur Thève ou du moins ce qui semblerait en rester.

Dans le milieu généralement bien informé de Thiers sur Thève, lors de la réunion d’information sur le « projet d’étude urbaine », il se murmurait que les silos de sciure de la scierie étaient déjà vendus.

Pour d’autres, qui connaissaient la topographie de l’environnement immédiat du château, il semblait impossible de construire un hôtel sur les marécages entourant ce monument historique…

Effectivement, depuis cette annonce, différents témoignages, toujours recoupés, parlent d’enlisement, de marécages alimentés par de nombreuses sources ; il est, même, fait état d’un trou d’eau de plusieurs mètres de profondeur dans lequel un cheval s’était noyé. Son cadavre se trouverait toujours au fond…Des tracteurs se seraient enlisés… Que des éléments qui démontrent que ce terrain est inconstructible sauf à employer des techniques très coûteuses !

Il ne restait donc pour construire cet hôtel, deux ou trois étoiles, (c’est selon le scripteur du moment) que l’intérieur du château. Mais là encore problème ! N’est-il pas habité ? plusieurs propriétaires et locataires…

Il ne resterait pour l’économie générale du PLU que la Maison de retraite ! Mais, là encore n’y aurait-il pas un problème épineux à résoudre ? Le sol serait-il constructible ? Le véritable lit de la Thève ne passerait-il pas à quelques mètres du lit actuel ?

 La Thève n’aurait-elle pas été détournée à l’intérieur de la scierie lors de la mise en place de la machine à fabriquer des palettes afin d’avoir une plate-forme logistique plus importante ?

Alors que le projet urbain parle de mettre en valeur les anciennes pierres, pourquoi ne pas commencer par le petit pont en pierres de gré qui existe toujours bien que recouvert de macadam.

D’ailleurs, une photo ancienne montre un pécheur sur ce pont, pêchait-il dans le vide ? Ce n’était pas un shadock !…Selon certains témoignages, ce serait bien la preuve que la Thève passait sous ce pont ! A moins d’un glissement de terrain ? Qu’en pensent les historiens de notre village ?

Il ne peut pas y avoir deux poids et deux mesures ! Si les douves du Château doivent être remises en valeur, ainsi que les berges de la Thève, la rivière ne doit-elle pas reprendre son lit d’origine ? Les principes d’égalité et de légalité sont pour tous !

Mais, le « projet d’étude » ne va-t-il pas probablement retourner dans ses cartons ?

N’entend-on pas, de ci, de là, une certaine rumeur : « Didier Jeudon dénoncerait l’erreur qui aurait été commise par l’annonce de la création d’un hôtel dans notre commune ».

Absurdité de la situation !

Lors des comptes rendus des différents conseils municipaux, il est apparu que tous les élus ont été rendus destinataires de l’étude urbaine, ils l’ont d’ailleurs approuvée.

Lors de la réunion d’information, il a été question, en autres choses, de l’hôtel, de la réappropriation des rives de la Thève.

Depuis chacun a pu lire ce document dans lequel il est annoncé que la clef de voûte de l’économie générale du Plan Local d’Urbanisme de Thiers sur Thève est l’hôtel, et la maison de retraite.

Contribuables Thiérois, n’oubliez pas que cette étude a été financée par l’argent public, c’est à dire nos impôts.

Alors de deux choses l’une, ou nos élus sont véritablement incompétents, ou alors, ils tentent de trouver une excuse absolutoire devant la levée de boucliers des habitants, la création d’une association de défense de l’environnement, l’action du C.H.A.T., en prétextant une erreur. 

« C’est pas nous, c’est les autres !… Si j’aurai su, j’srai pas venu ! » 

Malheureusement pour nous, Nous ne sommes pas dans une cour de récréation ! Il y va de l’avenir du village, de notre qualité de vie, de nos impôts…

Alors de grâce, mesdames et messieurs les élus, occupez-vous avec sérieux des affaires courantes communales. Laissez l’avenir et le développement durable de Thiers sur Thève à l’ensemble des habitants !

Autre possibilité, rangez vos petites affaires et rentrez dans vos foyers avant qu’il y ait trop de dégâts financiers !…

Posté par C_H_A_T à 06:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur "je le voyais déjà..."

    Sont ils génétiquement modifiés ?

    Quittons un peu la campagne électorale nationale pour revenir dans nos prés.

    Nos élus seraient-ils du même accabit que nos candidats à la présidence ?

    Toujours aussi silencieux sur les nouveautés des changements panoramiques du village.

    Pourquoi les élus ont-ls osé faire part d'un projet sur le site de l'ancienne scierie et ommettre de nous faire connaitre la décision de changer le but ? car ils savaient déja...

    Pourquoi avoir payé aussi cher une étude par un cabinet d'architectes ?

    Maintenant que le site est débarrassé, ne trouvez vous pas que la surface n'est pas si grande que cela pour y mettre autant de résidences qu'ils voulaient y construire, nos chers élus ?

    Bon, restons soft et ne copiez pas les candidats aux présidentielles à vouloir faire des alliances avec tous les bords pour gagner une soidisante honnêteté intellectuelle.

    Dur, dur le métier d'homme politique.

    Posté par Féroce, 18 avril 2007 à 11:49 | | Répondre
  • LE SILENCE EST D'OR

    La mairie devait donner des nouvelles du projet d'urbanisme en AVRIL...toujours rien.

    La gazette est encore absente de nos boites.

    Mr le Maire est devenu muet sur les échos municipaux du village, il doit avoir d'autres chats à fouetter.

    Le CHAT aussi d'ailleurs...

    La population attend la nouvelle version du PLU.

    Un petit effort SVP.

    Des dépenses ont été évitées puisque la mairie n'a pas préempté le terrain rue G.Delaine, OUF pour nos impôts.

    Courage.

    Posté par Le Gasbijoux, 05 mai 2007 à 18:34 | | Répondre
Nouveau commentaire