monsieur le chat

 

Je m'appelle Claire j'ai 8 ans, avec mes copines on était contente parcequ' à la fête on allait faire des promenades en poney et des tours de manège.

 

mon papa et ma maman ils m'ont dit qui avait pas les poneys parceque la mairie veut pas.

 

Et le maire il est pas gentil, il aime pas les enfants.

 

Quand je serais grande je voterai pas pour lui.

 

Avec mes copines ont va toujours donner du pain et des carottes aux chevaux, quand je serai grande je veux être soigneuse des animaux.




Le CHAT vient de recevoir cette lettre.
 
Que racontait donc Claire ? Bien que les parents aient probablement mis la main à cet envoi, il y avait une vérité à découvrir...
 
Votre félin presque favori  s'est mis aussitôt en chasse, non pas de petites souris, mais d'informations.

Questions à d'autres enfants, et à leurs parents.   


Première surprise une attraction gratuite était proposée, des poneys pour les enfants venaient sur la fête au Bois Bourdon,les enfants en parlaient déjà entre eux. D'ailleurs, depuis quelques heures les forains  en auraient été informés et ils s'en seraient réjouis!

Enfin une véritable  animation de la Mairie, une vraie fête  pour les enfants. Les promenades gratuites à travers le Bois Bourdon, allaient augmenter la fréquentation de la fête.  Les parents emmeneraient leurs enfants à travers la plaine, la forêt . Quelque chose de très chouette. Un bon souvenir. de belles photos, des caresses, des bises aux animaux, un moment de détente pour la famille Mais !...

Deuxième surprise, ce n'était pas la Mairie, mais une association de Thiers qui  proposait de monter un stand  et d'amener plusieurs poneys afin de faire pratiquer des promenades gratuites  aux enfants jusqu'à l'âge de 10 12 ans.

Troisième surprise, il serait plus exact de parler d'étonnement, d'après différentes sources, après l'enthousiasme des élus municipaux pour cette coopération, il a été décidé, un mois après, en catimini lors du dernier conseil municipal de refuser cette attraction.

D'après nos sources, les élus n'ont même pas eu la délicatesse de prévenir cette association.  Le CHAT désirerait pour informer convenablement les habitants que les  responsables de cette association fassent connaître le fin mot de cette histoire navrante pour les enfants de Thiers.

Quelques soient les raisons de cette décision ubuesque, il apparait  que les élus thiérois n'aiment pas les enfants du village. Ils n'ont aucun sens de la fête pourtant la dernière de leur mandature.

D'ailleurs lors de l'enquête, un enfant qui apprenait qu'il n'y aurait pas de poney sur la fête communale, a déclaré en parlant des élus: "Mais pourquoi, ils nous punissent"