01 juillet 2007

Énergie: Ne mettez pas vos finances dans le rouge!

À partir du 1er juillet, les Français pourront choisir leur fournisseur de gaz et d’électricité. S’ils optent pour une offre aux tarifs réglementés (via EDF et Gaz de France), le gouvernement a promis que le gaz n’augmenterait pas « dans les prochains mois ». Pour l’électricité, aucune hausse n’est prévue à ce jour

On vous demandera de choisir un fournisseur d’électricité. D’ores et déjà, le bilan de la libéralisation pour beaucoup d’entreprises (1er juillet 2004)  s’avère catastrophique en matière de prix. Le prix du kilowatt/heure s’est envolé sur le marché appelé «libre.» Les industriels, artisans et administrations qui ont choisi le marché dit « libre » ont vu leur facture d’électricité croître de 76 %. Ils ont demandé en vain à revenir à la protection des tarifs réglementés d’EDF. Par contre, pour les entreprises françaises qui ont préféré conserver les tarifs réglementés d’EDF (ce sont les tarifs actuels, garantis par l’État), l’augmentation n’a été « que » de 11%.

Que se passe-t-il à l’étranger? Entre 2001 à 2006, le prix du kilowatt/heure a augmenté de :

· 39% en Espagne,

· 49% en Allemagne,

· 67% en Finlande,

· 77% en Suède,

· 81 % au Royaume-Uni,

· 92% au Danemark !

Malgré ce qui est annoncé, la libéralisation du secteur électrique fait s’envoler les prix. La concurrence ne garantit pas la qualité du service, ce n’est pas son but !

En pratique, que pouvons-nous faire ?

Ne changez RIEN à vos contrats électricité et gaz. Vous serez probablement contacté par courrier, téléphone ou démarchage à domicile. Il vous sera peut-être proposé d’autres tarifs qui, provisoirement, seront inférieurs au tarif d’EDF, mais qui ensuite s’envoleront, avec des augmentations probables de plus de 60 %. Vous devez savoir que si vous acceptez un changement de fournisseur ou de contrat, il vous sera impossible de revenir au tarif réglementé, c’est une décision de l’Assemblée nationale en accord avec une directive européenne. (Le consommateur est engagé quand il donne un accord par écrit ou sur Internet, mais il peut encore résilier le contrat par lettre recommandée avec A.R. dans les 7 jours).

Attention ! Vous perdrez définitivement vos droits aux tarifs réglementés si :

· Vous changez de fournisseur,

· Vous modifiez votre contrat électricité ou gaz,

· Vous augmentez la puissance du compteur,

· Vous déménagez vers un logement dont le précédent occupant a choisi le tarif « libre »,

· Vous demandez à EDF ou à GDF (maintenant associé à Dolce Vita) d’être votre seul fournisseur en électricité et en gaz !! (N’acceptez pas une facture regroupée, gardez EDF pour l’électricité et GDF pour le gaz, ce sont désormais 2 entreprises séparées). Si vous installez un nouveau compteur, exigez de pouvoir continuer les tarifs réglementés, sinon vous serez placé en «tarif libre ».

Posté par C_H_A_T à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Énergie: Ne mettez pas vos finances dans le rouge!

Nouveau commentaire