03 septembre 2007

Etudiants : trouver un logement vite et moins cher

Pour les étudiants, la rentrée approche. Et certains n'ont pas encore trouvé de logement. Malheureusement, il est trop tard pour chercher du côté des résidences universitaires, des foyers et des logements sociaux : ils sont tous complets. Il ne reste plus qu'une solution : le marché locatif privé. L'offre est abondante, mais les loyers sont élevés. Voici quelques conseils donnés par le journal d'annonces immobilières " De Particulier à Particulier ".

S'éloigner des quartiers universitaires

Dans les quartiers universitaires, les loyers sont très chers. Par exemple, autour des grands lycées parisiens (Henri IV, Louis Le Grand, Sainte-Geneviève), les loyers des studios et des deux pièces atteignent 40 euros/m². Quelques stations de métro plus loin, autour de la place d'Italie, les loyers descendent à 25 euros/m². Pour un studio de 20 m², cela représente une économie mensuelle de 300 euros.

Ne pas dédaigner les " 6e étage sans ascenseur " et les " rez-de-chaussée "

Dans les immeubles sans ascenseur, les appartements situés au-dessus du 3e étage attirent moins. Pour les étudiants, monter quelques étages à pied chaque jour n'est pas insurmontable (ils sont jeunes...). Cela peut être une bonne solution. Tout comme les rez-de-chaussée, également moins chers, car moins lumineux.

Etre le premier sur l'affaire en un simple clic

La demande en location est très forte. C'est un avantage indéniable d'être dans les premiers à visiter un logement. Comment faire ? Voir l'annonce à l'instant où elle paraît. Le site pap.fr, premier site d'annonces immobilières de particulier à particulier (sans frais d'agences), offre la possibilité d'être alerté gratuitement par mail dès qu'une nouvelle annonce paraît et correspond aux critères de son choix. Ce service est disponible directement sur la page d'accueil du site. D'autres sites comme explorimmo.com ou lesiteimmobilier.com offrent également ces services.

Constituer un bon dossier de location

Pour rassurer le propriétaire, lui remettre un dossier complet dès la première visite est très utile. Il doit contenir :

- la carte d'identité de l'étudiant, ainsi que son passeport ou sa carte de séjour ;

- sa carte d'étudiant ;

- s'il est salarié ou si une personne le cautionne, les trois derniers bulletins de salaire avec une

attestation de l'employeur, et un avis d'imposition ;

- si l'étudiant louait auparavant, ses quittances de loyer des trois derniers mois ;

- s'il est boursier, son justificatif de bourse ;

- s'il reçoit une Aide personnalisée au logement (APL), son justificatif d'APL.

Se décider vite

Pendant la visite, l'étudiant doit se poser les bonnes questions : est-il bien dans le logement ? La distribution et l'exposition sont-elles bonnes ? Quel est le mode de chauffage ? Quelles sont les charges ? Quand est-il libre ? Il doit se décider rapidement, si possible dès la première visite. La demande est importante. Il ne faut pas traîner. Cependant, le candidat locataire ne doit pas s'engager à la légère, car il ne bénéficie d'aucun délai de rétractation.

Profiter du Pass-Garantie des risques locatifs

La Garantie des risques locatifs (GRL) a pour fonction d'aider les locataires fragiles (étudiants, titulaires de contrat à durée déterminée, les salariés à temps partiel, les jeunes en formation...) qui ne peuvent pas présenter des garanties suffisantes pour les bailleurs. Si l'étudiant bénéficie, par exemple, d'une bourse d'Etat et d'une aide personnalisée au logement, il peut profiter du Pass-Garantie des risques locatifs. Ce dispositif permet, notamment, au locataire d'être dispensé de fournir une caution, de bénéficier d'un accompagnement social en cas de besoin, d'obtenir des modalités de recouvrement adaptées. La Garantie des risques locatifs (GRL) indemnise le propriétaire en cas d'impayés du locataire et ceci à tout moment pendant la durée du bail et jusqu'à 24 mois de loyer.

Comment un locataire peut obtenir le Pass GRL :

http://www.passgrl.fr/pages_Mode_d_emploi_du_locataire.asp

Le PASS-GRLconcerne les candidats locataires ayant des difficultés à trouver un logement ou à se maintenir dans leur logement.

Vos avantages

Accéder à un logement locatif choisi,

Etre dispensé de fournir une caution personne physique ou morale,

Bénéficier d’un accompagnement social en cas de besoin,

Obtenir des modalités de recouvrement adaptées

Le cas d'un étudiant disposant de l'APL et du Pass- Garantie des risques locatifs

Un propriétaire passe une annonce de location meublée pour un loyer charges comprises de 450 euros par mois. Un candidat locataire étudiant se propose. Il dispose d'une Aide personnalisée au logement (APL) pour un montant mensuel de 250 euros et d'une bourse d'Etat de 450 euros par mois. L'APL vient en déduction du montant du loyer : le locataire doit donc 450 - 250 = 200 euros par mois.

Pour obtenir le Pass- Garantie des risques locatifs, il doit disposer d'au moins deux fois le montant du loyer, soit 200 euros x 2 = 400 euros. Le locataire disposant d'une bourse d'Etat de 450 euros, il peut donc obtenir le Pass- Garantie des risques locatifs.

Le propriétaire n'a plus ensuite qu'à :

- demander au locataire son Pass- Garantie des risques locatifs validé ;

- vérifier les pièces du locataire (contrat de travail, avis d'imposition, etc.) en exigeant les originaux et leur photocopie;

- signer le contrat de location;

- puis contacter l'assureur partenaire (liste disponible auprès de la société GRL Gestion) et lui renvoyer le Pass- Garantie des risques locatifs validé.

Rendre service pour diminuer le montant des loyers

Certains propriétaires cherchent des personnes de confiance pour garder leur(s) bébé(s) certains soirs, pour aider leur(s) enfant(s) à faire leurs devoirs, ou bien encore pour les assister dans les tâches quotidiennes (courses, préparation des repas, entretien de l'habitat, etc.). Les étudiants peuvent parfaitement rendre ce genre de service, en échange d'une diminution de leur loyer.

Penser à la co-location

Un appartement de 80 m² peut se louer 1.500 euros. Si quatre étudiants y vivent en se partageant le loyer, ils paient moins de 400 euros chacun. Difficile de trouver un studio de 20 m² à moins de 400 euros... De plus, en co-location, ils profitent de grandes parties communes, comme le salon, une ou plusieurs salles de bains, une grande cuisine, avec de l'électroménager. Et ils se partagent également les factures d'électricité et de téléphone, et les charges locatives.

Les règles de la co-location :

 Le bail doit être signé par le propriétaire et chacun des colocataires. Ceux dont les noms n'apparaissent pas noir sur blanc dans le bail sont considérés comme de simples occupants, sans aucuns droits. De plus, inscrire tous les noms sur le document permet de cumuler les aides au logement.

 Les propriétaires demandent souvent qu'une clause de solidarité soit mentionnée dans le bail Si l'un des occupants ne parvient plus à assumer sa part de loyer, ceux qui se portent caution paient pour lui.

Posté par C_H_A_T à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Etudiants : trouver un logement vite et moins cher

Nouveau commentaire