22 septembre 2007

26ème journée internationale pour la paix

Paix, Salam, Shalom.
La Journée internationale de la Paix a été établie en 1981 par la résolution de l'Assemblée générale des Nations Unies. En 2001, l'Assemblée Générale a décidé, à l'unanimité, par sa résolution A/RES/55/282 de proclamer le 21 septembre : Journée de non-violence et de cessez-le-feu.

26 ans plus tard, il y a toujours plusieurs dizaines de millions de personnes dans le monde qui sont réfugiées, déplacées ou demandeuses d'asile suite à un conflit.

Il y a toujours les enfants des rues, les enfants réfugiés, les enfants soldats, quel avenir ont-ils privés d'éducation? Quelle place est réservée à l'éducation dans la prévention, la gestion et la résolution des conflits ?

Les dépenses militaires mondiales se sont élevées en 2006 à 1.240 milliards de dollars, (près de la moitié pour les U.S.A.) En France, les budgets militaires sont à la hausse depuis 2002 pour atteindre 47,7 milliards d’euros en 2007. Les attentats du 11 septembre ont, apparemment, servi de prétexte à ces augmentations.

Pourtant, le pacifisme, qui voudrait éliminer toutes les guerres et la non-violence, qui refuse l’utilisation ou la menace d’utilisation de la force armée émanent, essentiellement, des cultures du Nord relativement prospères.

La lutte pour la paix devrait être considérée non plus pour créer un état de non-guerre et maintenir un statu-quo, mais comme un processus de transformation de l’existant qui est porteur d’injustices, donc de guerre. La lutte pour la paix devrait être fondée sur les droits humains, économiques, politiques, civils.

Le projet de paix devrait, aussi, intégrer le respect de notre écosystème planétaire. Les ressources mondiales sont toujours plus limitées et menacées. Il y a des guerres pour le pétrole mais les plus meurtrières seront celles pour l’or bleu. En effet, l’eau de qualité est de plus en plus rare et les besoins grandissant.

Ci-dessous quelques chiffres, effarant, de conflits (guerres civiles, guerres ethniques, guerres entre Etats, guerres d’indépendance, violences civiles, violences ethniques et violences entre Etats.)

Volontairement, j’ai relevé les données dont les conflits perduraient au 21ème siècle. Elles s’arrêtent en 2005 donc le nombre de victimes est, malheureusement, encore plus conséquent. Ces renseignements ont été trouvés sur le site de Perspective- Université de Sherbrooke. (liste non exhaustive)

Balzac a écrit, dans Les illusions perdues : « Il y a deux histoires ; l’histoire officielle, menteuse ; ...puis l’histoire secrète où sont les véritables causes des évènements, l’histoire honteuse. » en voici les résultats !

Période                      Pays                     Nombre de victimes

 


2004 - 2005  Yémen   1 000 Violence civile (al-Huthi in Sadaa)

2004 - 2005  Haïti    2 000 Renversement du Président Aristide.

2004 - 2005  Pakistan   1 500 Violences ethniques.

2004 - 2005  Thaïlande   1 200 Violences ethniques (Narathiwat, Pattani, Songkhla et Yal

2004 - 2005  Turquie   1 000 Violences ethniques (Sud-Est)

2003 - 2005  Irak États-Unis Royaume-Uni 40 000 Offensive américaine et britannique en Irak pour le renversement du régime de Saddam Hussein. Occupation.

2003 - 2005  Arabie Saoudite   700 Violences civiles: militants islamistes.

2003 - 2005  Soudan         60 000 Guerre civile au Darfour

2002 - 2003  Congo   500 Violences civiles (militants Ninja)

2001 - 2005  Afghanistan États-Unis Royaume-Uni Canada 15 000 Renversement des Talibans, associés à la nébuleuse terroriste al Qaeda. Participation de plusieurs pays de l'OTAN. Estimations très variables.

2001 – 2005 Inde   1 500 Insurrection maoiste

2001 - 2005  Pakistan       2 000 Conflits religieux: Sunnites, Shiites et Ahmadis

2001 - 2004  Nigeria       55 000 Violences ethniques (Chrétiens-Musulmans en particulier)

2001 - 2003  Centrafricaine (rep)  1 000 Violences civiles (attaques des loyalistes Bozize)

2001 - 2001  Rwanda           2 500 Violences ethniques (Tutsis/ Hutus)

2001 - 2001  États-Unis       3 000 Événements du 11 septembre : Al Qaeda attaque le World Trade Center à New York et le Pentagone à Washington

2001 - 2001  Indonésie   1 000 Conflits de communautés (Dayaks contre Madurese immigrants)

2000 - 2001  Guinée            1 000 Parrot s Beak clashes

2000 - 2003  Liberia   1 000 Violences civiles (LURD Libériens Unis pour la Réconciliation et la     Démocratie     - guérillas)

2000 - 2005  Côte-d'Ivoire   3 000 Guerre civile

1999 - 2000  Éthiopie   2 000 Guerre ethnique: séparatistes de l’ethnie oromo (une des «nationalités» les plus représentées en Éthiopie).

1999 - 2005  Russie       30 000 Guerre civile et ethnique (Tchétchénie)

1998 - 2000  Érythrée Éthiopie  100 000 Violence entre les deux États

1998 - 2003  Irak           1 000 Violence internationale: bombardements américains et anglais contre l'Irak.

1997 - 2005  Indonésie   7 000 Violences ethniques (Moluccas; musulmans et chrétiens)

1997 - 2005  Nigeria    1 500 Violences entres les communautés ( Ijaw, Itsekeri)

1996 - 2005  Népal    8 000 Guerre civile (Front Uni Populaire UPF)

1996 - 2005  Congo (RDC) 1 500 000 Guerre civile (renversement de Mobutu par les troupes de Kabila, et les suites)

1991 - 2001  Sierra Leone   25 000 Guerre civile et guerre ethnique

1991 - 2002  Inde           3 500 Violence ethnique (hindoues et musulmans)

1991 - 2004  Algérie   60 000 Guerre civiles (militants islamistes)

1990 - 2005  Inde       35 000 Guerre ethnique (Cashemire)

1988 - 2005  Somalie   100 000 Guerre civile

1986 - 2005  Ouganda   12 000 Violences ethniques

1984 - 2005  Colombie   50 000 Violence civile: mouvement insurectionnel et mouvement mené par les cartels colombiens de la drogue. Répression par l'armée puis reddition de ces cartels quasi disparus en 1995.

1983 - 2002  Sri Lanka   70 000 Guerre ethnique (Tamouls)

1983 - 2002  Soudan   1 000 000 Guerre ethnique

1982 - 2002  Irak       350 000 Répression du gouvernement contre les opposants politiques. Les estimations demeurent cependant imprécises. L'évaluation de 350 000 est de Milton Leitenberg, «Deaths in Wars and Conflicts in the 20th Century».

1978 - 2002  Afghanistan Russie 1 000 000 Guerre civile, intervention de l'Union soviétique, Talibans. Selon certaines estimations, presque deux millions de morts.

1975 - 2002  Angola   1 000 000 Guerre civile: Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola -UNITA- située à gauche.

1972 - 2005  Philippines     50 000 Guerre ethnique (Moros)

1965 - 2005  Israël       20 000 Guerre ethnique

1952 - 2005  Inde       25 000 Guerre ethnique (tribus du Nord-Est; séparatistes Assam)

1948 - 2005  Myanmar   100 000 Guerre ethnique, résistance séparatiste dans des zones du pays.

Etc...

L'expression populaire "l'argent est le nerf de la guerre" est toujours et encore  d'actualité!

A qui profite le crime???
                            


Posté par C_H_A_T à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur 26ème journée internationale pour la paix

Nouveau commentaire