03 octobre 2007

Nuit blanche 6ème édition, le samedi 6 octobre 2007.

Nous vous donnons quelques idées de sorties sur Paris, il en existe bien d’autres. Vous pouvez consulter le site de City Vox pour plus d’informations.

D’autre part, si vous désirez nous signaler des manifestations, qu’elles soient en Ile de France ou en province, envoyez-nous « vos bons plans .» Nous les ferons paraître sur le blog.

Mode d'emploi pour en profiter au mieux. Côté transports, plusieurs solutions s'offrent à vous tout au long de la nuit. Les Vélib', pratiques et écolo. Une navette gratuite est mise à votre disposition, elle s'arrête sur tous les sites de la Nuit Blanche, avec un 1er départ à 19h, et un dernier départ à 5h. La ligne 14 fonctionnera toute la nuit, et en plus, elle est gratuite de 2h à 5h du matin, tandis que les fréquences des Noctiliens seront renforcées. Enfin, les navettes fluviales mettent en place cette nuit-là une tarification spéciale (6 euros), de 20h30 à 3h30.

La nuit où les monuments ne dorment pas. Nuit Blanche est une opération consistant à ouvrir et à animer un certain nombre de lieux publics et culturels non seulement parisiens mais également des communes limitrophes : Musées, bibliothèques, monuments, lieux de culte, sites touristiques, cinémas, parcs et jardins, hôpitaux, universités.

Le public a ainsi la possibilité de découvrir (ou de redécouvrir) Paris et ses richesses dans l'atmosphère mystérieuse et poétique de la nuit.

Au petit matin, des petits-déjeuners sont mis en place par les mairies d'arrondissement, les associations de quartiers ou les commerçants.

L’idée de cette édition est de traverser Paris en s'appuyant sur une ligne de métro parisien, la ligne 14 (Gare Saint-Lazare - Les Olympiades, nouvelle station ouverte au sud de la capitale) et de faire l'expérience non seulement d'une nuit de l'art contemporain mais également d'une traversée de Paris.

Une expérience urbaine et collective qui propose de serpenter d’une œuvre à une autre et si la fatigue se fait sentir ou l'envie de revenir sur ses pas, de se rendre en métro à l'autre bout de Paris pour parfaire l'exploration.

Dans divers lieux de la capitale jusqu'à 7h du matin. (Le samedi 6 octobre 2007de 19:00 à 06:00h. Tarifs d'entrée : - Gratuit

Sur le Parvis de l'HOTEL DE VILLE.

Ø Vous pourrez découvrir ou redécouvrir l'Opéra Bouffe de Rossini sur écran-géant. La "Pietra del paragone" emplira la place de 23h à 2h grâce au travail du vidéaste Pierrick Sorrin et du metteur en scène Georgio Barberio Corsetti. Ce spectacle a gardé les aspects traditionnels de l'opera-buffa à la fois comique et entièrement chanté, tout en étant revisité avec un regard contemporain.

Ø Le Centre Pompidou est ouvert gratuitement pour la Nuit Blanche de 19h à 1h. La Bibliothèque publique d'information sera également ouverte jusqu'à 2h. A l'occasion de la Nuit Blanche, la Bpi organise un jeu concours ! Des questionnaires seront distribués aux visiteurs qui trouveront les réponses dans des espaces inhabituels de la Bpi. Les gagnants seront désignés le jour même et remporteront de nombreux lots.

Dans le quartier des Batignolles - square des Batignolles - 75017 PARIS - Métro Brochant.

Ø Onedotzero est, depuis dix ans, l’un des principaux festivals internationaux de films numériques. l est un terrain d’exploration dans le domaine de l’image en mouvement, d’un spectre qui irait du cinéma narratif au film abstrait, en passant par le vidéo-clip, le jeu vidéo ou le documentaire. La programmation propose une sélection de dix ans de création numérique, soutenue et présentée par Onedotzero. Dans ce laboratoire des images de demain, viennent puiser cinéastes, designers graphiques et publicitaires.

PORTE DE CHOISY. Boulevard Masséna - 75013 PARIS.

Ø "La Promenade blanche" La compagnie le Phun (Pour Un Humour Universellement Nécessaire) s’immisce intimement dans le tissu urbain. Son écriture repose sur l’expression d’utopies, de décalages, de déraisons, de sources d’espoir et d’humour. Le projet imaginé pour Nuit blanche 2007 est une parade légère à travers Paris, au rythme tranquille d’un petit convoi mené par un cheval mécanique. Pacifique et poétique, l’animal ne perturbera pas la logique urbaine, et trimballera dans son chariot petits et grands actes de ses aventures imagées. D'une porte à l’autre de la ville (de la porte de Choisy à Batignolles), cette déambulation essaimera personnages et visions noctambules, du grand soir au petit matin.

GARE SAINT LAZARE : 13 rue d'Amsterdam - 75009 PARIS.

Ø Pierre Di Sciullo : "N’importenawak" Multimedia. Pierre Di Sciullo mène des recherches plastiques, graphiques et typographiques sur des supports et des médias variés - livre, affiche, vidéo, écran d’ordinateur, expositions. Posée au milieu de la place de la gare Saint-Lazare, une structure en forme de cube offre une confrontation directe avec l'image en présentant 38 affiches de 3 x 4 mètres par rotation. Des afficheurs professionnels se chargent de coller la série d'affiches les unes après les autres à intervalles réguliers.

EGLISE DE LA MADELEINE - place de la Madeleine - 75008 PARIS.

Ø "La Confidence des oiseaux de passage" Pièce jouée. Leur gosier de métal parle toutes les langues. (Les) Souffleurs chuchotent dans les oreilles des hommes à l'aide de cannes creuses (les Rossignols) des secrets poétiques, philosophiques et littéraires. (Les) Souffleurs usent de la nécessité vitale du droit d’irruption poétique, et pratiquent l’essentiel contre le stratégique, le jubilatoire contre le conventionnel. Au sommet d’une quinzaine de sculptures métalliques, (Les) Souffleurs nous confieront les secrets de ceux qui survolent le monde, chuchotant en français, anglais, espagnol, allemand, japonais et arabe classique. Une brise sonore électronique ténue et délicate créée "en live", travaillée auprès des fûts de l'orgue monumental de l'église, traversera la nuit. Pénombre et intimité sont les maîtres mots de l'atmosphère de cette confidence aux humains.

"Nuit ardente aux Tuileries" JARDIN DES TUILERIES - place de la Concorde, rue de Rivoli - 75001 PARIS ( métro Tuileries)

Ø Art de la rue : Magie des flammes. la compagnie Carabosse mène un travail de création collective autour de la flamme et illumine les villes du monde entier grâce à ses installations magiques de feu. La démarche consiste en l’installation, sur des constructions métalliques de "pots de feu", pour mettre en valeur une architecture, jouer avec les perspectives, surligner un espace, un cheminement. Chaque projet est le résultat de la "lecture" d’un site avec ses composantes humaines, architecturales, sociologiques et environnementales. Au-delà de ses qualités plastiques et de ses mystères techniques. L’installation de feu provoque la rencontre, et entraîne la découverte d'un lieu transfiguré par la flamme tout au long de la nuit. 2000 sources de lumière seront allumées simultanément.

Metal ô Triton. LE TRITON DES LILAS - 11 Bis  rue du Coq-Français - 93260 LES LILAS - Tél. 01 49 72 83 13. Métro Mairie des Lilas. Le samedi 6 octobre 2007 : de 21:00 à 23:00h.

Ø Musique Pop/Rock. L'utopie en musique sur la scène du Triton.

Ø Dans le paysage français des musiques actuelles et particulièrement du jazz, Le Triton fait figure d'ovni. Association à but non lucratif, Le Triton est dirigé par une équipe de bénévoles passionnés. Ils mènent, contre vents et marées une véritable politique de service public en faisant le pari de l'éthique, de l'ouverture et de la générosité, du respect des artistes et des spectateurs, tout en mettant au centre de leur engagement la bonne gestion des deniers publics qui leur sont confiés. Avec : Misère Sociale Crew, Bakha et Lhurgoyf.

Robert Stadler : "?" EGLISE SAINT-PAUL SAINT-LOUIS - 7  passage Saint-Paul - 75004 PARIS. Métro Saint-Paul.

Ø Multimedia. Question, doute et anamorphose. Sur le principe de l’anamorphose, un point d’interrogation lumineux en lévitation ponctue le volume architectural de l'église Saint-Paul.
En avançant, le point d’interrogation se décompose. Il exprime autant la question que le doute. Quelle est la phrase interrogative qui a précédé ce point d’interrogation ?

"Expanded cinema" PARC DE BERCY rue Joseph-Kessel, rue Paul-Belmondo, rue de l'Ambroisie - 75012 PARIS.

Ø Le cinéma comme support d'art. Programmation historique autant qu’actuelle, l’Expanded cinéma interroge la "séance", au même titre que la configuration du rapport induit par l’espace physique qu’est la salle, ou encore les modalités d’enregistrement du support. Ces nouveaux moyens de présentation pourront, dans la remise en cause des éléments de la projection, faire appel aux multi écrans ou encore à diverses interventions issues d’autres disciplines artistiques.

"Le Géant des Olympiades" LES OLYMPIADES - rue de Tolbiac - 75013 PARIS. Métro : Olympiades

Ø Images sur tissus urbains. Il ne s'agira pas d'une installation multimédia mais d'une intervention urbaine. L'image est leur outil pour témoigner de la rencontre avec un lieu, un territoire et sa population. A travers l'anecdote, la poésie du quotidien, la compagnie glane l’humanité des habitants en captant sur place une matière qui nourrit la création audiovisuelle. L’image projetée directement sur les murs (sans écran) et l’éclairage de certains immeubles inviteront le public à circuler entre les différentes strates du site des Olympiades.

Du Centre Georges Pompidou à l'Eglise Saint-Eustache.

Ø Vous vous baladerez à la rencontre de cabines téléphoniques étranges. Artélab, centre de recherche pluridisciplinaire, a mis en scène 19 cabines de téléportation. Vous êtes invité au cours du parcours à filmer ou photographier ces installations avec vos portables.

Le marché d’Aguesseau.

Ø Il se transforme en tableaux de Malevitch ou Mondrian. Paul Cox dirige le bal et a choisi de donner à cet espace une toute autre dimension. Les couleurs, les lumières et les formes géométriques brutes font écho au leitmotiv de cette oeuvre, "Inventer ce qui existe ", mots de Serge Daney.

Au 147 rue Cardinet.

Ø La Compagnie Off vous présente "Paraboles, pièce pour soprano et dispositif vidéo". Six paraboles géantes ont été installées pour vous projeter dans l'univers du son et de l'image. Il s'agit bien sur d'une écoute astrale et d'un regard posé sur l'espace. Concert d'étoiles prévu à 21h, 23h et 1h.

Posté par C_H_A_T à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Nuit blanche 6ème édition, le samedi 6 octobre 2007.

Nouveau commentaire