08 novembre 2007

Relations Chats-humains : Quelques malentendus.

« Quand il fait ses besoins en dehors de la litière, c’est pour se venger ! »

Contrairement à nous, les chats n’ont pas la notion du bien et du mal. Quand ils s’oublient, ce n’est donc pas une histoire de vengeance. Il peut s’agir d’un problème de santé (cystite, diarrhée…) ou de comportement (isolement, ennui, stress, cohabitation difficile avec un autre chat …). En effet, lorsqu’il a besoin de se rassurer ou d’évacuer les frustrations qu’il accumule au quotidien, le chat a souvent recours à l’évacuation urinaire (et/ou fécale), au grand dam de ses humains. En effet, cette méthode particulièrement efficace a l’avantage de pouvoir être utilisée à tout moment et en tout lieu et a un effet immédiat : Non seulement le chat se soulage d’un point de vue organique mais en plus il se rassure en répandant une odeur tenace. Mais aussi, le chat déteste une litière sale. Ne l’obligez pas à piétiner dans ses excréments. Quelle que soit l’origine de la malpropreté, la façon la plus saine de réagir est justement … de ne pas réagir ! Car nous ne faisons qu’aggraver les choses en criant dessus, en lui mettant la truffe dans l’urine ou en l’isolant. On devient un élément anxiogène pour le chat qui, du coup, aura plus besoin de se « rassurer » et donc urinera de plus belle !

« Il se couche sur mes genoux, réclame des câlins, mais quand je le caresse, il  mord! »

Quand le chat vient sur nous, ce n’est pas forcément pour qu’on le caresse. Le chat, avant de mordre la main intrusive, va multiplier les demandes d’apaisement. Il va par exemple remuer ou nous lécher. Mais bien souvent, on les interprète mal et nos caresses se font plus insistantes. Et lorsque le chat ne peut plus les tolérer, il mordille. Généralement, cela fait aussitôt cesser les câlins !

«Mon chat d’appartement apprécie de sortir prendre l’air pendant les vacances»

Ce n’est pas une très bonne idée. Si votre chat n’a pas accès très régulièrement à l’extérieur, évitez de lui proposer de sortir au moment des vacances. Car à votre retour, il appréciera beaucoup moins de se retrouver coincé entre quatre murs.

« Mon chat supporte très bien de rester seul des journées entières »

Nos chats, captifs, ont souvent du mal à supporter la solitude et l’isolement lorsque nous nous absentons de longues heures par jour. Il est donc important de veiller à équilibrer les activités de nos compagnons pour éviter qu’il ne développe de comportements dérangeants. Cela peut passer par un mode de distribution alimentaire plus ludique (jouet distributeur de croquettes alimenté par une pile). Vous pouvez également fournir à votre animal des jouets qui bougent tout seul. Vous pouvez aussi l’emmener chez un voisin ou adopter un autre animal (dans ce dernier cas, il faudra toutefois prendre quelques précautions).

« Mon chat ronronne pour me dire qu’il est content »

En étudiant le chat sauvage et le chat domestique, les éthologues ont organisé le registre des comportements d’un animal. Le mystère du ronronnement a partiellement été levé. On a longtemps pensé qu’il n’était que témoignage de bien-être, on sait désormais que le chat ronronne aussi lorsqu’il est en état de stress, pour apaiser l’animal à 2 ou 4 pattes en face de lui. Le ronronnement peut, également, être déclanché par la souffrance physique. Lorsque vous caressez votre chat et qu’il ronronne, ce peut être une façon de vous « apaiser » et de faire cesser les caresses. Mais il y a aussi des chats qui ronronnent pour le plaisir que vous lui procuré

« Quand je rentre le soir, il se couche sur le flanc pour que je le caresse »

Cette position est un marquage visuel, une posture d’occupation de l’espace. Pourtant nous l’interprétons très souvent comme une demande de câlins. Et en général, lorsqu‘on s’approche pour caresser le chat, il s’en va ou mordille la main qui vient le titiller.

Extrait : Amandine ROULET - Comportementaliste spécialiste du chat

Posté par C_H_A_T à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Relations Chats-humains : Quelques malentendus.

Nouveau commentaire