Le C.H.A.T vient d'être pris dans une bourrasque.

Quelquefois le vent de l'histoire avec un petit "h", fait changer de cap, même des navires amiraux. Le président Edgar Faure ne disait-il pas "ce ne sont pas les girouettes qui changent de direction mais le vent"...


Figurez-vous que les municipales arrivant, le CHAT entraverait la bonne marche de l'opposition municipale (mais y a-t-il une majorité municipale ?) puisque parait-il, c'est du moins les critiques épistolaires que nous avons reçues, certain et pourquoi pas certaine seraient assimilés à notre "Matou". Celui-ci n'aurait pas bonne presse dans quelques milieux thiérois. Cela parait compréhensible pour les élus sortants. Mais cela devient sujet d'interpellation lorsque des victimes potentielles de la politique communale se mettent aussi à crier haro sur le félin qui par ses miaulements attirent l'attention sur les ratés communaux et bien entendu nationaux ! ...

Que les Thiérois se rassurent, le collectif que nous sommes n'est pas là, pour faire des haies d'honneur aux futurs candidats ou s'imposer un silence complice pour ne pas entraver la marche vers un quelconque pouvoir municipal.

Peu importe qui sortira vainqueur des municipales, n'en déplaise à chaque camp, le CHAT sera présent tout au long de 2008 pour critiquer, pour féliciter les différentes actions des élus municipaux. L'important c'est notre village et la vie quotidienne de ses habitants!...