11 mars 2008

A Thiers sur Thève, la liberté d'expression est bafouée.

J'ai l'impression que le vote aux élections municipales 2008 a été plus passionnel que réfléchi. Au-delà de tous les clivages et divergences d'idées, pour le devenir de Thiers sur Thève,  j'ai beaucoup de craintes.
Lors de la réunion de vendredi dernier, les candidats de Dynamique nouvelle  (4 sortants et 11 nouveaux) se sont appropriés le peu de choses  réalisées dans la commune pendant la dernière mandature. Par contre, j’attends toujours leur programme.

Le pire n’est pas là.

Ils nous ont fait une démonstration d'autoritarisme et de dédain, épouvantable. Ils ne trouvaient pas les questions intéressantes, coupaient la parole et ont même censuré un intervenant!...
Avant cette réunion, je n'avais pas encore pris ma décision de vote. A la fin, j'étais sure que ce ne serait pas pour cette liste.

Ils n’étaient pas là pour promouvoir le bien vivre de tous, la liberté, la démocratie, la paix dans le village et la tolérance mais pour prendre le pouvoir à tout prix et, d’après ce que j’ai compris, au mépris de la vérité. C’est grave !

Cela m’a fait penser aux nombreux précédents où la liberté d’expression figure parmi les premières libertés supprimées par les régimes autoritaires. Sans liberté d'expression, pas de réelle liberté d'opinion. Voila où nous en sommes dans notre village.

Parmi les candidats de la liste, il y a sûrement des personnes de valeur, sincères et qui ont envie d’œuvrer pour Thiers. Auront-ils vraiment le droit à la parole ? D’après ce que j’ai vu vendredi dernier, je pense qu’ils seront vite désenchantés. Le verni de leur leader va rapidement se craqueler pour laisser apparaître sa véritable personnalité.

Que les nouveaux élus se fassent manipuler, ça les regarde, ils ont fait leur choix. Ce qui est terrible, est que nous serons nombreux à subire le dictat, pieds et poings liés.

Jean Jacques Rousseau a écrit "La liberté consiste moins à faire sa volonté qu'à ne pas être soumis à celle d'autrui".

Pas de soumission. A partir d’aujourd’hui, j’entre en résistance contre "ceux qui ont le plus grand intérêt à ce que rien ne change. Contre le repli sur soi, la peur et le mépris de l’autre, le déni de l’intérêt général au bénéfice de quelques particuliers. Bref le recul de la démocratie."

Auteur: Je parle, donc je suis.

Posté par C_H_A_T à 04:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur A Thiers sur Thève, la liberté d'expression est bafouée.

Nouveau commentaire