12 mars 2008

Thiers sur Thève connait un tohu bohu généralisé

 

La commune semble ressembler à ce jambon, chacun  veut le plus de tranches possibles. Peut-être dans l'intérêt général, mais certainement plus particulièrement dans un intérêt particulier.

Il n'y a qu'à se souvenir de cette fameuse réunion électorale pendant laquelle les orateurs ont eu quelques difficultés à expliquer le pourquoi d'une étude sur ou pour le site de l'ancienne scierie.

Il faut se souvenir de la réaction d'une propriétaire ou du moins supposée telle qui a eu la réaction de vérité instantanée et une partie de l'assistance d'exprimer d'un seul choeur sa désapprobation. L'intérêt particulier a sauté à la figure des spectateurs et l'intérêt général s'est sauvé par la porte de sortie.

Que se cache -t-il derrière cette amnésie sur le taux d'intérêt de l'emprunt pour l'achat de la villa Erika. Oh probablement,  surement, seulement un péché d'orgueil connaissant le personnage ! ...

Ne trouvez-vous pas étonnant que des contacts soient établis par un  candidat avec un groupe  financier avant l'élection ? Cela s'explique probablement par le bien public et non par un sentiment d'une quelconque supériorité.

Ne trouvez-vous pas détonnant l'intervention d'un artisan en maçonnerie de Thiers sur Thève qui parlait de magouilles; si, si ! Nous étions un grand nombre d'oreilles à l'entendre,  lors de cette toujours fameuse réunion.

Des achats de terres agricoles, lorsque l'on a travaillé dans les propositions de zonage ( annoncé dans les remerciements des élus  aux humbles et dévoués particuliers qui ont participé aux groupes de travail) qui transformeront ces prairies en zone artisanale.

Mais, si le bien public est véritablement la priorité, pourquoi cette fuite en avant des candidats de la liste Boyelle and Co. Nous nous trouvons devant une crise d'égos.

Le félin s'interroge sur les nouvelles griffures qu'il se doit d'apporter à la liste de Thiers Enjeux, si ses représentants veulent aussi la jouer personnelle.

Messieurs Boyelle et Genthner vous serez responsables des résultats de l'élection de dimanche, c'est à dire que les opposants au projet Erika doivent être présents au conseil municipal.

Sinon, paroles, paroles... comme le chantait Dalida.

AUTEUR: Espièglerie



Posté par C_H_A_T à 19:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Thiers sur Thève connait un tohu bohu généralisé

    Vaut mieux être sourd

    Durant l'exposition du programme de cette liste, entendre au chapitre Action sociale : " il ni y a pas de miséreux à Thiers,ce chapitre sera donc transformé", ça me chamboule.

    Faut-il vivre dans la rue pour être miséreux ?

    Etre dans la difficulté matérielle de façon ponctuelle ou non par le surendettement , le chômage ou toutes autres raisons rend la vie bien compliquée et devoir affronter les services sociaux pour obtenir de l'aide ou des renseignements administratifs demande du courage pour affronter le regard des autres.

    Comment voulez vous qu'un "miséreux de thiers" ose venir demander de l'aide au service action social de la mairie puisque pour nos élus, ce miséreux n'existe pas.
    Rien, nada, il est transparent et non reconnu.

    La devise de notre pays est liberté, égalité et fraternité.
    Cette fraternité ne serait donc pas au programme de la dynamique nouvelle.

    Leurs propos me scandalisent et leurs attitudes pendant la réunion ne laissent pas penser que la population ait beaucoup d'intérêt sauf pour les votes.

    Je viens de recevoir dans la boite leur demande de soutien, elle ne sera pas de ma part :
    Un directeur de communication qui se fait prendre la parole pendant un exposé ne doit pas être bon.
    Un homme qui doit déménager de Thiers doit un être un bouche trou etc...

    Vive la contradiction à un conseil, ce sera plus constructif.
    A bon entendeur, salut.

    Posté par Sourdingue, 13 mars 2008 à 18:16 | | Répondre
Nouveau commentaire