13 mars 2008

A Thiers sur Thève, il vaut mieux être sourd

Durant l'exposition du programme de cette liste, entendre au chapitre Action sociale : " il ni y a pas de miséreux à Thiers,ce chapitre sera donc transformé", ça me chamboule.
Faut-il vivre dans la rue pour être miséreux ?
Etre dans la difficulté matérielle de façon ponctuelle ou non par le surendettement , le chômage ou toutes autres raisons rend la vie bien compliquée et devoir affronter les services sociaux pour obtenir de l'aide ou des renseignements administratifs demande du courage pour affronter le regard des autres.
Comment voulez vous qu'un "miséreux de thiers" ose venir demander de l'aide au service action social de la mairie puisque pour nos élus, ce miséreux n'existe pas. Rien, nada, il est transparent et non reconnu.
La devise de notre pays est liberté, égalité et fraternité. Cette fraternité ne serait donc pas au programme de la dynamique nouvelle.
Leurs propos me scandalisent et leurs attitudes pendant la réunion ne laissent pas penser que la population ait beaucoup d'intérêt sauf pour les votes.

Je viens de recevoir dans la boite leur demande de soutien, elle ne sera pas de ma part :

  • Un directeur de communication qui se fait prendre la parole pendant un exposé ne doit pas être bon.
  • Un homme qui doit déménager de Thiers doit un être un bouche trou, etc...

Vive la contradiction à un conseil, ce sera plus constructif. A bon entendeur, salut.

Auteur : Sourdingue

Posté par C_H_A_T à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur A Thiers sur Thève, il vaut mieux être sourd

Nouveau commentaire