30 mars 2008

Une heure pour la Terre: moins de lumière, pour l'environnement

     

© Reuters Agrandir l'image

Reuters

L'opéra de Sydney et le Golden Gate dans la baie de San Francisco ont été plongés dans les ténèbres, samedi, dans le cadre de l'opération Une journée pour la Terre qui consistait à éteindre pendant une heure dans le monde entier les lumières, dans un souci d'économie d'énergie et de préservation du climat mondial.

   

     

 

Plus de 380 villes et 3.500 entreprises, réparties dans 35 pays, avaient prévu de participer à cette deuxième édition de l'opération, dont la première fut lancée en 2007 à Sydney, la plus grande ville d'Australie.

 

L'opération a commencé à Suva, aux îles Fidji, et à Christchurch en Nouvelle-Zélande.

 

"Une journée pour la Terre montre que chaque jour, des gens sont prêts à agir ensemble pour trouver une solution aux changements climatiques. Cela peut être fait", a déclaré James Leape, de l'organisation écologique WWF, qui coordonne l'opération.

 

A Copenhague, le parc d'attraction de Tivoli et le palais royal, tout comme l'opéra, ont été plongés dans l'obscurité, ainsi qu'un grand nombre d'éclairages de rue.

 

A Budapest, il en a été de même pour le château, la cathédrale et le parlement au bord du Danube.

 

En Grande-Bretagne, 26 villes avaient déclaré participer à l'opération.

 

L'opération est passée ensuite de l'autre côté de l'Atlantique, aux Etats-Unis et au Canada, où la CN Tower, haute de 553 mètres, à Toronto, tout comme le skyline environnant ont été plongés dans le noir.

 

Des lieux célèbres comme le Golden Gate à San Francisco et la Sears Tower de Chicago se sont associés à l'événement.

 

La troisième édition aura lieu le 28 mars 2009.

Jeremy Lovell et Eric Auchard, version française Eric Faye

Posté par C_H_A_T à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Une heure pour la Terre: moins de lumière, pour l'environnement

Nouveau commentaire