Le Collectif des Habitants Actifs de Thiers sur Thève met en garde les électeurs contre le risque qu’une seule formation gouverne tout, toute seule. Nous l’avons vécu ces 7 dernières années !

Dimanche prochain il est indispensable, pour la vie démocratique du village, d’élire trois personnes qui n’appartiennent pas à la liste Jeudon and Co.

Plusieurs scénarios sont possibles, union de candidats des deux listes ou bien que trois nouveaux candidats apparaissent. Il y va de notre intérêt.

Depuis vendredi soir nous savons que la majorité en place n’a pas de programme, à part la rénovation de la villa Erika. Celle-ci est compromise pour des raisons judiciaires…

Si Thiers a 3 élus dans l’opposition, ils seront les vigies des habitants qui craignent le pouvoir personnel et une dérive mégalomaniaque du, peut-être, futur maire D. Jeudon (il n'est que 5ème). A moins qu’il laisse les élus désigner M. LE MESTRE comme maire puisqu’il a eu 54.48% des voix et que Madame et Messieurs DEUIL J, GOSSELIN-CARRERE et MARTIN E soient adjoints ???

De toute façon, il faudrait avant qu’il ne soit trop tard, que des femmes et des hommes de bonne volonté fassent s’unir des candidats des deux autres listes.

Cette union apportera l’élection de trois personnes qui seront l’opposition.

Il n’est pas sain pour la démocratie qu’il n’y ait aucun élu de la « majorité silencieuse » dans un conseil municipal.

J. Boyelle et P. Genthner devraient s’entendre pour désigner trois candidats qui deviendront les représentants de quelques 50% de la population du village.

En cas d’impossibilité d’entente, peut être due à leur entourage, ces deux têtes de listes porteront la responsabilité de la main mise de Didier Jeudon sur le devenir de Thiers sur Thève puisqu’il n’y aura pas de contre pouvoir.

Il doit exister même avec trois élus.